Partagez | 
 

 « Une université sans Party, ce n'est pas une université »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Mer 11 Fév - 0:42

PARTY
Sujet COMMUN


    Qui ne pouvait pas être au courant ? L'annonce de la fête avant été fièrement placardée un peu partout sur le campus, aussi bien dans les dortoirs que dans les salles de classes. Oui quelle surprise votre professeur avait pu avoir le matin même en voyant une dizaine d'affiche fixées sur le tableau. Avouons-le cela ne l'a surement pas enchanté comparez à vous. C'est vrai dans les couloirs cela ne parlait que de la Party, tous semblaient préparer leur plan pour la soirée et tous s'y voyaient déjà. C'était surement la deuxième plus grande party que T'S connaitra, et la première de cette nouvelle année. Le corps enseignant ne voyait pas tout ça d'un bon œil mais ne faisait que hausser les épaules en se disant qu'ils ont tous été jeunes un jour et qu'ils feraient mieux d'en profiter maintenant. S'en est presque gentil n'est ce pas ?

    Mais la soirée enfin tombée nous voici donc dans la vaste patinoire de la ville. Celle-ci couverte pouvait accueillir des centaines de personnes, que dis-je peut être même beaucoup plus ! La fête n'allait pas tarder à commencer et déjà quelques étudiants s'y trouvaient. Le bar ouvert et en libre service tout le monde se servait ce qu'il souhaitait. S'en était presque un véritable paradis. La musique n'était pas encore au plus haut et tous semblaient plus discuter en attendant l'arrivée de tout le monde. Le jeune Johnny, organisateur d'un soir en était sûr et certain c'était et ce sera la fête du siècle. Pour Logan s'en était tout autre chose. Il en avait vu des fêtes et même s'il en s'en souvient guère en avait vu encore plus avant l'apparition de son don. Pour lui ce ne sera qu'une fête de plus où il pourra fumer et boire comme bon lui semble. Oui je peux vous avouez que même sans fête rien ne l'empêche de fumer autant et de boire autant...

    Comme s'ils s'étaient tous donnez rendez-vous à la même heure une horde de jeunes en soif d'alcool et de liberté déferla dans la patinoire. Le bâtiment sembla se remplir rapidement, la musique augmenta le son et déjà l'alcool et la drogue se distribuait. Trey, lui, formait une équipe pour jouer au hockey et une fois celle-ci faites ils partirent tous sur la glace chaussés de patins une crosse en main. Même s'ils avaient, les crosses, le palet, les buts et les maillots aucune protection n'était mises et les règles étaient tout autres que lors d'un véritable match. Car oui mes amis, tous les coups étaient permis. Avec déjà quelques spectateurs, les autres occupés à danser ou à picoler le "match" débuta. L'on aurait pu parier toutes ses économies une bagarre se déclenchera surement lors du match. Les joueurs se faisaient des passes, et plus ils s'approchaient de l'autre équipe et plus il y avait de chutes ou de coups. D'ailleurs le palet en bout de crosse, Logan laissa la force de son animal l'aider à pousser l'un de ses adversaire, le plaquant brutalement contre la paroi avant de foncer vers le but. Et c'est ainsi que la fête se déroulera jusqu'aux premières lueurs du jour...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Mer 11 Fév - 21:14

    Une fête , Une fête...
    Depuis l'affiche , Lily était surexcité elle allait enfin pouvoir dépenser son trop plein d'énergie. Boire modérément ( elle était assez barge comme ça fallait pas en rajouter ) et danser . Ah ah ah la piste de danse un de ses endroits favoris. Et puis les fêtes c'était l'occasion de rencontrer du monde , d'en renvoyer boulet quelques uns. De toute façon elle se devait d'y être , une fête sans Lily ce n'était pas une fête ^^. Lily n'allait pas se faire avoir c'était sur une patinoire , hors de question de se mettre en robe , elle allait se retrouver par terre en moins de 2 secondes de toute façon. La seule chose qu'elle n'avait pas capté et vous m'en direz tant , c'était qu'elle allait sûrement avoir du mal à danser sur de la glace...
    Mais qu'importe on va pas lui gâcher sa joie. Vêtu d'un jean et d'un haut blanc à paillette , Lily sauta dans le premier bus. Elle vérifia si elle n'avait rien oublié , en particulier sa carte d'identité. Bhé oué elle était bien capable de se casser un bras ou une jambe et vu que l'état de la plupart des élèves allait être pitoyable , elle avait prévu quelques choses pour pouvoir l'identifier.
    Ah ça vous surprend .. Lily ne boit pas , ne se drogue pas , mais comment est-ce possible? Et bhé c'est simple , hors de question de faire comme les autres. Et puis elle ne trouvait aucun intérêt la dedans. Certes elle allait boire juste histoire d'être joyeuse. Elle connaissait bien d'autres moyens pour s'amuser.

    La jeune femme débarqua sur la patinoire , elle lança un regard ébahit à la sono avant de devenir blanche. Non mais qu'elle idiote c'était une patinoire elle n'allait jamais pouvoir danser. A la place elle allait devoir essayer de tenir sur des patins... Ah le choc allait être rude. Elle regarda la glace et décida finalement de se diriger vers le bar. Elle commanda une pina colada , puis une deuxième. Enfin quand elle se sentit assez joyeuse pour avoir le courage d'enfiler des patins , elle se dirigea vers les vestiaires.
    La jeune femme dut attendre environ 5minutes pour récupérer une pointure de 36 , oui elle avait des petits pieds , bref il avait fallut aller chercher dans le rayon enfant...

    Ses patins en mains Lily les enfila rapidement. Le plus dur était à venir: tenir sur la glace. Une partie de hockey s'y déroulait mais Lily était bien décidé à s'amuser elle aussi. Elle s'agrippa au bord , la jeune femme fut alors surprise de remarqué qu'elle était assez habile pour tenir sur ses pieds tout en lâchant le mur. Lily lança un cri victorieux avant de s'élancer sur le sol glacé , elle n'était pas des plus à l'aise mais arriver tout de même à se débrouiller. En conséquence quand quelqu'un la poussa elle s'étala lamentablement par terre comme une tortue essayant de rejoindre la mer...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Mer 11 Fév - 21:37

    Depuis déjà quelques jours des affiches étaient placardées de part & d'autre dans TS comment faire pour louper un évenement comme celui ci . Impossible pour moi en tous cas , je trépignais d'impacience depuis le début de la journée & avait mis presque 3heures pour me préparer . J'allais me défouler & surement rentrer pas très ... cline . La tension des cours & de tous le reste me rendais vraiment à cran ces derniers temps voila maintenant l'occasion rêver de me défouler & me détendre . La piste de dance sa me connaissait :) En arrivant il n'y avait pas vraiment foule encore mais un match était en train de ce disputer .

    Il n'était pas vraiment dans les règles de l'art mais c'était simpa quand même. La glace & moi ce n'étais même pas envisagable , j'étais vraiment cruche avec des patins alors je preferai me poser sur une chaise en écoutant la musique & en regardant la partie de Hockey se dérouler .Une jeune fille entrait en piste , elle n'était pas très rassurée mais apres plusieurs minutes les progrès étaient bel & bien présents !
    Le monde arrivait en un rien de temps & la musique résonnait haut dans nos têtes .

    Pour une fois mes cheveux étaient lachés en plein seul une petit tresse au devant mais aucune couette ni pince . Je portais un bustier des plus provocateur & un pantalon blanc avec la veste assortie . C'était une soirée que je n'étais pas prete d'oublier , je comptais bien en profiter pourtant ce n'étais pas de mon habitude des envies comme ça mais si je ne vidais pas toute cette energie j'allais craquer & même très vite . Le buffet venait d'ouvrir a mon plus grand bonheur , je commandais mon verre de Wisky comme a chaque fois pour demarrer une soirée puis je scrutais de tous les cotés pour regarder chaques visages .
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Jeu 12 Fév - 4:10


    Saemon ne prit même pas une seconde pour se préparer. Enfin, plus, mais ce que je veux dire, il n'a pas prit 1 seconde pour se brosser les cheveux, se contempler, bref, il sortit de la douche, ébouriffa ses cheveux, lui donnant l'air d'un sauvage au caractère rebel. Il enfila un jeans très pâle et déchiré un peu partout; puis, un polo Lacoste tout froissé, mais très pâle, laissant paraître son torse de fer sous son chandail. Il passa une main distraite dans ses cheveux en les mêlant de plus belle. Il ne se rasa même pas, même s'il s'en fichait, sa légère barbre lui donnait l'air d'un dur aux allures de dragueur x) Il enfila une anneau en argent dans son pouce, puis, sortit à la volée et donna un rageux coup de pied à son sac d'école, comme pour crier victoire. Dans les couloirs, il courra en chantonnant comme un soul, en hurlant.

    - VENEZ VOUS SAOULER BANDE DE SOUILLOOOONS!

    Eh oui, car un party sans monde c'était le plus nul. Sans rires niais de gars saoul, sans potins et chuchotements de filles, ce n'était pas une ambiance. Qui était assez fou pour rester planqué dans sa minable chambre à ÉTUDIER? Qui était assez minable pour manquer sa seule chance de crier f**k à l'école et aux devoirs? Qui était assez minable pour manquer de la bière gratuite et des matchs de Hockey 100% plaquage? Sans violence, était-ce vraiment passionnant? Était-ce passionant de voir une petite rondelle noir se glisser dans un but, ou une vraie bataille de joueurs enragés? Saemon trouvait ça hilarant et plutôt distrayant. De toute façon, dans tous les matchs il y en avait, dans tous les matchs il y a des joueurs violents, et les arbitres on s'en fou! Sur cette pensée, Saemon dévala l'escalier du hall en fou, puis, se jetta sur la rampe et se laissa glisser jusqu'en bas, souriant. Puis, il descendit en un mouvement de vrai armoire de glace, un mouvement souple, coordoné et puissant qui voulait dire ''Regardez-moi''. Sur ce, le jeune homme quitta les dortoirs et souria tandis que la froideur de la nuit lui mordait les oreilles et les joues. Il n'Était pas habillé adéquatemment mais il s'en foutait bien. S'amusant à crier dans les rues et à passer par de sombres ruelles en kickant les poubelles, il entendit au loin des cris, rires et musique. Satisfait, il s'alluma une cigarette et s'approcha, l'air décontracté, une cigarette bien fumante entre les dents. Toujours de sa démarche lente, il posa un pied sur la patinoire, puis, s'introduisit vite dans un groupe d'ados. Tous s'échangeait à tour de rôle une bouteille de champagne tout en se racontant des blagues de blondes et des blagues de pornos. Déjà presque soulés, Saemon et sa nouvelle gang riaient aux éclats, en hoquetant. En 1 heure, ils avaient finis 5 bouteilles et se bombaient le torse en hoquetant innocemment. Puis, ils se levèrent à tour de rôle, prirent leur hélan et se mirent à glisser sur la glace, avec seul souliers comme patins. Étourdis et saoulés, les gars finissaient par se planter sur la glace en riant, même quand un gars se fractur l'épaule et partit à l'infirmerie, zigzaguant dangereusement.

    Puis, Saemon quitta sa nouvelle bande en riant aux éclats, puis, chancelant, s'accota sur la barrière qui délimitait la patinoire. Étant vraiment saoul, il criait de joie aux bagarres rageuses qui se déroulaient fréquemment sur la glace. Il souriait, chancelait, clignait des paupières et se claquait en souriant bêtement. Puis, il mit ses lunettes soleil sur ses yeux en adoptant la pose typique mystérieuse. Mais était-ce vraiment le temps de mettre des lunettes solaires? xD Il entendit des chuchotements, et comprit que des gars s'échangeaient de la drogue. Même saoulé au bout, le jeune homme eu la conscience et se recula, commençant à chanceler peu à peu. Puis, tandis que son esprit se réveillait mais que son corps devenait de plus en plus instable, il comprit qu'il était vraiment saoul. Il partit vers le barre, zigzaguant et bousculant des gens. Son haleine était dégoûtante, malgrés tout, il se commanda de la vodka, ne pouvant résister. Il était assis au bar, et être assis l'aidait à ne pas perdre l'Équilibre. Il fixa une fille au bar.

    - Yoo Poulette. Tu veux ma photo ou quoi!? claironna-t-il en chancelant sur sa chaise, souriant et saoul. Puis, il prit sauvagement sa bouteille et la but à grandes gorgées. Puis, il la redéposa avec force et soupira, laissant paraître ses dents jaunies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Jeu 12 Fév - 12:59


    Voila qu'un grand jeune homme faisait son apparition dans la patinoire , on ne pouvait pas le louper celui la ! En a peine 1heure il titubait & était déjà soul comme un pot . Je n'étais pas loin non plus , voila maintenant mon 5eme verre de champagne & ma tête tournait déjà beaucoup mais je tenais le choc & je n'étais pas dans un piteux état comme celui ci . Il s'assit juste a coté de moi , faite exprès . Je le regardais d'un air un peu dégoûté il était des plus minable & j'avais vraiment peur de finir la soirée comme lui . Il s'écria sans vraiment regarder quelqu'un , peut être moi peut être une autre fille quoi que j'étais la seul au bar , de quoi me faire une belle réputation. Je lui souriais de pitié puis je roulais les yeux . Je ne pouvais m'empêcher de détourner mon regard sur lui, bourré comme il l'était je ne me sentais pas en sécurité mais ne comptais pas bouger non plus . Voila que sans demander je reçus un verre d'un soit disant admirateur . Je suis a la limite de la gueule de bois & je reçois encore un verre quel monde de fou . De la vodka , on aurait vraiment put croire que c'était personnel car 2,3 minutes avant l'homme qui se trouvait pas loin de moi venait d'en boire un verre . Vous parlez d'une simple erreur a croire qu‘on me regardais , ou alors je devenais folle je sais pas enfin coûte que coûte je n’allais pas faire du gaspillage ... Je pris le verre & commençais a le boire d'une traite . Je ne pus évidemment finir mais je venais de le vider a sa moitié . Je glandouillais en attendant une musique qui bouge .

    " DJ MONTE LE SON ! "

    Je ne savais pas si il avait entendu mais peu importe la musique qui défilait était parfaite pour se dégourdir les jambes . Je finis mon verre & me levais avant de me rasseoir . Je ne sais pas si c'est l'alcool ou si je venais de me lever trop rapidement mais mes jambes ne me portaient pas , j'éclatais d'un rire bêta . C'était confirmé j'étais cuite comme une carpe pourtant la soirée venait a peine de commencer .
Revenir en haut Aller en bas
Steven Wright
avatar



Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 01/08/2007
Age : 22


MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Mar 17 Fév - 0:58

Fly se regarda dans un tout petit miroir de poche microscopique en entrant en coup de vent dans sa chambre. Elle attrapa un sweat et un jogging totallement noirs. Elle venait de voir une affiche, toujours en retard comme d'habitude, et se dépéchait pour attraper le prochain bus. Elle enfila le tout en quelques mouvements hatifs, se disant que c'était le plus approprié pour une party en patinoire, et fila hors de la chambre. Elle allait franchir la porte quand elle s'arrêta. Elle prenait un couteau ? C'était toujours ca...On ne sait jamais, surtout à la sortie...Elle attrapa un couteau , assez petit, juste une lame, qu'elle coinca dans sa chaussure, totallement invisible. Elle attrapa ensuite sa trousse, et se maquilla en vitesse. Elle sortit enfin en vitesse, et franchit les portes de l'école dans un galop effréné. Elle arriva quand le bus fermait ses portes. Elle sauta dedans, litérallement, et les portes se refermèrent et faillirent attraper sa jambe. Elle soupira...Juste à temps ! Il y avait pas mal d'étudiants dans le bus...Ils allaient surement à la fête. Un bus plus founie avait dut déjà partir et arriver à la patinoire, et un autre attraperait les derniers retardataires.

Quand Fly arriva en vue du terminal, elle se rapella qu'elle avait déjà, bien heureusement, été à la patinoire et savait à peu près se déplacer...Elle y arrivait pas mal, d'ailleurs. Elle descendit du bus et laissa les autre entrer en troupe dans le grand, non, immense batiment. Elle entra discrètement, en cherchant des yeux une connaissances. Personne. Bon, d'accord, ca faisait pas longtemps qu'elle était là, mais quand même ! Bon, c'était pas grave, comme ca elle se ferait des potes ! Euh...Finallement, elle en doutait. La moitié des élèves présents étaient déjà completement souls, genre à mettre au pain sec et à l'eau pendant des mois. Elle montra sa carte d'étudiante et fila chercher des patins à glaces. Oupss...Il restait rose ou bleu...Quelle question... Le bleu nuit ferait l'affaire, à défaut de noir... Elle enfila les patins et sourit. Parfait, c'était exactement sa taille...On sait jamais ! Elle sortit et fila au bar en passant pas loin de la barrière, histoire de pas passer pour une grluche en se croutant ><. Elle avisa d'autre personnes moins à l'aise qu'elle encore, et en regardant autour d'elle percuta une personne et se ratama. Elle s'explosa la hanche quand elle fit une rencontre plutôt mouvementée avec le sol. Elle essaya de se relever et glissa. Décidément, elle allait prendre des cours, histoire de ! Elle finit par réussir à se relever, et regarda la fille qu'elle venait de renverser. Elle eut une moue désollée, et l'aida à se relever.


"Euh...Désollée..."

Sa voie ferme était désollée, et elle se pincait les lèvres. Mais quelle idiote ! Elle était trop nulle, dis donc ! Dès son arrivée, elle arrivait à se péter la gueule contre la glace, et à bousculer quelqu'un en même temps ! Elle commenca à se présenter...Et à espérer que la personne n'était pas une de ces sales bêtes qui gueulaient au moindre faux pas.

"Euh...Salut, moi c'est Fly...J'éspère que je ne vous ait pas fait mal..."

Evidemment, quoi de plus banal que ca... Visiblement, elle devait parfaire son vocabulaire ! Elle avise le bar, où deux personnes, une fille assez saoule et un gars à presser comme une éponge. Bof...Dégoutant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Edrakan.deviantart.com
Jude Parker
avatar



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 24


MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Mer 18 Fév - 0:05

    Cela faisait quelques jours que l'affiche avait attiré l'attention de Jude. Une fête...voilà qui n'enthousiasmait pas vraiment la jeune femme, elle n'était pas du genre à boire ni à draguer. Ce qui ne voulait pas dire que Judy n'aimait pas s'amuser ni flirter, disons que les hommes venaient souvent tout seule. Elle avait tout d'abord prévu de ne pas y aller, après tout elle avait plein d'autres choses à faire : lire, réviser, se promener...bon d'accord elle n'avait pas grand chose à faire d'extraordinaire, elle s'était donc résolu à y aller et puis il ne servirait à rien de jouer l'asocial. Elle avait donc passé son début d'après midi en cours puis s'était posé dans le parc avec un bon livre et avait passé une bonne heure ainsi. Jusqu'a se qu'une de ses amis vienne la chercher, la tirant presque pour qu'elle commence à se préparer pour la fête. Mais comment ça se préparer ? Jude l'avait regardé comme ci son amie débloquait : pourquoi fallait-elle qu'elle se mette sur son trente et un pour une stupide fête ? Jerry (son amie) l'avait quand même tiré jusqu'a sa chambre et s'en était suivi une longue séance d'essayage qui avait exaspéré Jude plus qu'autre chose. Jerry était sorti de la chambre avec une courte robe noir et Jude en Jean, débardeur ...son amie avait fini par se lasser de raisonner Judy et d'essayer d'améliorer son aspect physique, quoique même comme ça Jude était jolie : ses cheveux bruns retombaient gracieusement sur ses frêles épaules contrastant comme toujours avec son teint pâle. Elles étaient ensuite partie vers la patinoire, le vent frais faisait rougir les joues de Jude et au bout d'un quart d'heure, elles arrivèrent à destination. Lorsque Jude pénétra dans le bâtiment, la chaleur et le bruit l'assaillirent immédiatement, Jerry partaient vers d'autres amis et Jude se dirigea vers le bar décidant de ne boire rien qu'un verre. Elle chercha quelques personnes de sa connaissance autre que Jerry et ses amis mais ne trouva pas grand monde, elle commanda son verre et commença à le siroter tout en regardant autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Mer 18 Fév - 1:15

    La fête battait son plein. Le monde affluait tellement que l'on en oubliait la fraicheur des lieux. Pas besoin de piste de danse, les jeunes semblaient jouer les casse-coups dans les gradins. De nombreuses chutes ayant évidemment lieux, mais toutes finissant pas un rire joyeux et ivre. La plupart étaient complètement pleins. C'est sans surprise que les jeunes devaient toutes les vingts minutes sortir du bâtiment pour rapatrier des fûts de bières et de l'alcool en tout genre. Tous des poivrots ces jeunes. La musique semblait faire vibrer les vitres, et laissait aller les jeunes a des danses diverses. Il ne passait pas une minutes sans que de nouvelles têtes n'apparaissent à l'entrée de la patinoire.

    Sur la glace le match de hockey continuait, finissait ou du moins semblait se dérouler dans les règles de l'art. L'art du pousse toi ou j'te défonce. Quelques téméraires s'aventuraient sur la glace, loin des brutes épaisses, ce qui ne les empêchaient pas pour autant de glisser ou tomber lamentablement. Ah, enfin le match semblait prendre fin. En effet bien que tous les joueurs semblaient en ébullition ou du moins sans leurs maillots, l'un d'eux marqua (?). Dans tous les cas il leva fièrement sa cross au dessus de lui tout en beuglant un cri de victoire. Comme vous vous en doutez tout dégénéra. Un adversaire fonça vers ledit gagnant le plaquant au sol et s'en suit une ruée de coups pour tout le monde. Oui le match se termina bien, comme prévu, en une baston générale.

    Après une bonne droite vigoureuse, Logan quitta ce champ de bataille bien décidé à remplir sa petite liste quotidienne de choses à faire. La violence c'est fait. La tournure qu'avait prit le match ne semblait étonner personne, et pas même déranger nos amis buveurs. L'alcool circulait certes, mais il ne fallait pas omettre la drogue.Celle-ci de toute forme passait de petit dealer en petit dealer et enfin de mains en mains. La poudreuse en ligne droite, il ne mit pas longtemps à la "sniffer" comme disent les jeunes de maintenant. La drogue ingérée, la violence ci-tôt faite, il en lui restait que de l'alcool à ingurgiter. C'est donc en se frottant encore la narine, le torse nu couvert de marques diverses; qu'il se dirigea vers le bar déjà entouré d'une horde de jeunes assoiffés. S'accoudant au bar, Logan ne prit pas part à observer ses "voisins" et commanda sa consommation. « Vodka ! » Dit-il en reniflant une dernière fois, comme un toxicomane l'aurait fait.

Revenir en haut Aller en bas
Maelys D. Winterfall
avatar



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 13/12/2008
Age : 25

Animal : Fennec


MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Mer 18 Fév - 15:19

  • Cela faisait un petit moment que des affiches étaient apparues comme par magie dans l'enceinte de Transformers School. Il y en avait partout, qui aurait pu passer à côté ? Ce fut un matin, que finalement, curieux, Yann décida de s'approcher du mur pour observer de plus près une de ses affiches. Une fête ? Le jeune homme fit une petit grimace. Cette fête promettait d'être grandiose, boisson, fumette à volonté et tout ce dont les jeunes raffolent. Tous sauf lui. Enfin Yann avait toujours été à part par rapport au personnes de son âge. Il n'avait pas les même passion, le même comportement social, mais il se plaisait comme ça. Il soupira. Il était certain que tout le monde serait à cette fameuse fête, cela ne faisait aucun doute. Mais et lui ? Il n'était de son genre de se mêler à la foule et de profiter de sa jeunesse comme le font tous les autres jeunes de son âge. Mais les choses avaient changé depuis qu'il était dans cette école. Il avait rencontré certaines personne qui étaient vraiment gentilles et sympathique, ce qui était étonnant venant de lui, le solitaire, qui n'aime que ses pinceaux et son carnet de dessins. Il resta un moment à fixer l'affiche, réfléchissant intensément, comme il le faisait toujours, au pour et contre. Finalement la sonnerie stridente de l'école le détacha de ses réflexions et de l'affiche. Toujours l'esprit embrumé, il partit en cours.

    Il pensa à cette fête quasiment toute la journée, celle-ci se déroula très rapidement, trop rapidement pour lui. De plus que la soirée devait se passer ce soir là. Une fois dans sa chambre et avoir posé sa sacoche, il s'assit sur son lit. Peut-être y verrait-il Jude, ou Savannah ? L'idée de revoir les deux jeunes filles le fit sourire. Il n'avait jamais eu d'amis et très peu de personnes avaient osé aller vers lui. Cela ne le dérangeait pas, mais ici tout était différent. Il voulait passer du temps avec elle et étrangement apprendre à les connaître. Il se leva brusquement, se changea. Il enfila une chemise d'un noir profond, qui le mettait en valeur, sauta dans un jean délavé, enfila sa paire de converses noires, prit son éternelle sacoche, passa une main dans ses cheveux de bronze emmêlés, puis se rua à l'extérieur.

    La ville se trouvait presque à côté de l'école. Yann avait bien lu que la fête en question se trouvait à la patinoire, original comme lieu. Il s'y retrouva rapidement, il n'était pas trop tard, et pourtant la fête battait déjà son plein. De l'extérieur, Yann pouvait entendre les bruits des basses, des rires, des cris, des choses complètement nouvelles pour lui. Il entra dans la patinoire avec un visage neutre. Effectivement, la fête était bien animée, on buvait ici et là on fumait, on dansait surtout, un match de hockey était entrain de se dérouler. Une ambiance du tonnerre régnait sur les lieux. Pourtant, Yann se sentit mal à l'aise. Il ne voyait aucun visage familier. Il ne se sentait pas à sa place ici. Mais que faisait-il ici même ? Il se le demandait bien ! Il marcha rapidement pour se coller contre un mur. Il décida d'attendre un peu, histoire de voir si finalement il croiserait des personnes qu'il connaissait. Il fit tourner son regard, les lumières qui changeaient constamment ne l'aidait en rien, mais le jeune homme ne perdit pas sa concentration et son sang-froid, il continua de chercher ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.x-Make-you-Happy.skyblog.com
Invité

Invité



MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Dim 22 Fév - 18:31

    Saemon était encore sous l'effet de l'alcool, quand sa vision commença à se brouiller. Il n'eu que le temps de voir deux filles se rentrer dedans, une jeune femme dire ''DJ MONTE LE SON!'' et quelques coups de batons de Hockey. Deux secondes, le noir. Chancelant, il se rattrapa au bar, puis, sa vision redevint... presque claire. Il voulu emporter sa bière avec lui, mais d'un geste maladroit, il la jeta au sol. Il fixa sa bonne bière en or, il avait l'impression qu'elle l'appellait, il VOULAIT son alcool et il venait de casser son verre. Il grinça des dents, serrant les poings; il sentit une douleur à la paume de sa main. Fixant celle-ci, il découvrit un morceau de verre enfoncés dans sa main qui pissait le sang. Il retira le morceau sans même sourciller, laissant sa plaie saigner.

    Il s'agenouilla et trempa un doigt dans la neige rendue brune par sa bière. Il amena son doigt à sa bouche et mangea la neige x) Le goût de l'alcool n'y était plus. Il tâta sa poche; plus de sous. Il se traîna jusqu'à un banc, regardant autour de lui; la musique lui explosait les oreilles et il avait l'impression que son cerveau allait exploser.Regardez-moi pas comme ça, il en a bien un oO. Il amena ses mains endolories par le froid et se couvrit la tête, esayant de se couper du monde; la musique et les flashes le rendait malade. Il se leva, manquant de tomber, puis, il commença à courrir, courrir vers le noir, quittant la fête qui battait son plein. C'est alors qu'il aperçut une jeune adolescente; Jude. Il secoua la tête, freinant maladroitement dans la neige épaisse. Un flocon lui brouilla la vue, il se frotta les yeux et Jude n'était plus là . Peut-être la seule personne qu'il connaissait vraiment là-dedans. Malheureusement, il fu content de voir Jude disparaître, il n'avait pas envie de barvarder gaiement avec une fille.. comme Jude. Saemon continua sa folle course et partit se réfugier sous un petit ponton de décoration. La nuit s'empara soudainement de lui, pendant qu'il entendait des éclats de danse et des coups de bâtons. Il volu retourner, mais sa vision se rebrouilla; il tenta de se relever, posant sa main dans la neige. Mais le contact froid le surpris quelque peu, car il était un peu coupé du monde, semi-conscient et mal. Il frissona et retira sa main, restant cramponné tel un pitoyable gamin sous le pont. Il avait l'air d'un gamin battu qui s'était enfui, ses lèvres étaient bleuetées et gonflées par le froid, ses jointure, rouges sang, sa peau fissurée par le froid, ses yeux rougis, son nez rougis, enfin, peut-être que J'exagère mais il ressemblait à un pauvre ado très négligeant. Il renifla, puis, fourra enfin ses mains gelées dans ses poches, enfin conscient de sa stupidité à se revêtir adéquatemment. Il frissona, un gémissement de jeune félin sortit de sa gorge, comme s'il cherchait à faire pitié. Biensûr, ce n'était pas le cas mais tout cet alcool le rendait pas beau à voir. Il ferma les yeux, s'accotant contre le pieu qui maintenant le petit ponton en pierre. Il faisait noir, tous les jeunes étaient à la fête et presque personne ne passait, sauf les retardataires. Le jeune homme, lui, était dissimulé dans l'obscurité, suffoquant et mourrant de froid. Il se sentait comme un pauvre, il se sentait comme s'il n'avait nulle part où aller et qu'il était tout seul dans le monde. En fait,il n'avait personne de très proche, et parfois, il se trouvait bien ennuyant et malheureux. Alors, si il mourrait, personne ne serai trite. Quelques uns qui seraient soulagés de ne plus voir son regard tranchant, qui menace de frapper quelqu'un à tout moment.

    C'est vrai, sa force était impressionnante, tout comme sa capacité à se transformer en puma, il la maîtrisait quelque peu et sa trasnformation était une des plus utiles dans l'école... Il fixa sa montre; l'écran était givrée, elle ne devait plus marcher. Il souffla son souffle chaud sur ses mains gelées, puis, se pelotonna; il ne se sentait toujours pas bien, mais le fait de s'éloigner de tous les boums le rassurait. Puis, sa vue se mit à tourbilloner, sa douleur de ses membres engourdis par le froid s'estompait doucement... Il ferma lentement les yeux. Il était mort. Non, je déconne. Il s'était simplement évanoui x) Son corps, maintenant carrément innofensif et inutile, ne pû arriver à empêcher un évanouissement. L'alcool avait eu son effet négatif, Saemon savait que ça arriverait, il s'était évanoui pelotonné sous un pont, mourrant de froid. Biensûr, il n'essayait pas de le faire paraître, mais dans ces moments, il était carrément pitoyable et méconnaissable. Qui irait s'aventurer sous un pont pour le retrouver évanoui, lui, pauvre innocent qui n'a pas su gérer son taux d'alcool?
Revenir en haut Aller en bas
Emily L. Dior
avatar



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/02/2009
Age : 21

Emploi : Féminin
Animal : Panthère


MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   Ven 13 Mar - 22:58

    Ça y’est, c’était le grand jour. Ce soir, ce serait la party du siècle !Mais malheureusement pour Emily, elle zappa un truc. Elle était persuadée que la fête était le lendemain eh ben faute pour elle, c’était aujourd’hui et pas demain. Elle finit par s’en rendre compte au bout d'un moment quand tout le monde se mit à partir en même temps en parlant tous de la fête. Intriguée, elle était passée à côté d’une affiche et remarqua que la date affichait celle d’aujourd’hui. Elle se tapa le front brusquement. *Quelle imbécile !* Elle courra en direction de sa chambre et en une fraction de seconde, elle sortit la clé et ouvrit la porte. Voyons les choses du bon côté, elle n’avait pas à se doucher, elle l’avait déjà fait il y a à peine quelques heures et depuis, elle n’avait pas beaucoup bougé. Elle était restée calmement dans l’établissement espérant passer une bonne soirée tranquille. Mais le sort en avait décidé autrement ! De toute façon, elle comptait y aller à cette fête. Elle ouvrit son armoire et choisit les vêtements qu’elle avait prévu de mettre. Un jean entièrement noir avec une tunique blanche comme de la neige. En dessous, elle avait mit un tee-shirt gris clair à manches longues histoire de ne pas attraper froid. Enfin bref, comme à chaque fête, elle tenait à se faire voir dès son arrivée. Une fois qu’elle était habillée, elle sortit sa trousse de maquillage, choisit son rouge à lèvre pêche et son miroir puis d’autres outils de maquillage. Quelques minutes plus tard, la voilà enfin prête. Elle se regarda une dernière fois dans sa glace pour arranger un petit détail et elle rangea sa trousse ! Certes, elle n’était pas du genre à vouloir être parfaite mais elle aimait tout de même attirer l’œil et puis, elle restait une fille. Et une fille aime plaire... N’est-ce pas ? Enfin bref, elle se rendit vite compte qu’elle était légèrement en retard... Elle réfléchit un instant, s’il n’y avait aucun transport pour l’emmener à la patinoire, il fallait qu’elle y aille de ses propres moyens. Elle aurait pu y aller sous forme animale mais elle allait effrayer toute la population et ce n’était pas vraiment le but. À regret, elle abandonna cette idée. Et puis, quelques secondes plus tard, elle fit tilt. Mais pourquoi ne pas y aller en... trottinette ? C’est original et Loane aime l’originalité ! Un petit sourire se dessina sur son visage. Bien décidée, elle choppa sa trottinette après avoir enfilé ses converses blanches et elle ferma à clé la porte derrière elle. Déjà dans les couloirs, elle roulait, sans gêne ! Bon, vu comme ça, c’est vrai que si ça se trouve, elle serait plus vite arrivée à pieds mais tant pis, elle n’était pas pressée.

    Dehors il ne faisait pas si chaud que ça. Disons que c’était une température passable. Bon c'est sûr, il ne faut pas rester planté là comme un piquet parce que c'est sûr que t'as toutes tes chances de tomber malade le lendemain après. Quarante minutes plus tard, elle arriva à destination sans aucun problème. Elle n’était encore même pas devant la patinoire qu’elle entendait déjà le son de la musique à plein nez. Elle déposa sa trottinette dans un coin faisant en sorte de la cacher un minimum. Elle l’accrocha vaguement à quelque chose mais de toute façon, elle était tellement amochée que si elle la perdait, ce ne serait pas une grande perte. Surtout qu’elle n’en faisait pas souvent, de la trottinette. Et puis, ça fera une bonne excuse pour qu’un garçon la raccompagne tiens ! Enfin, encore fallait-il en trouver un... Elle se dirigea vers l’entrée du bâtiment où toute une foule de personnes dansait, buvait, se droguait... Waouh... Enfin, ‘fallait s’y attendre aussi. C’est ça, la génération jeune. Jeunes & Cons comme on dit. Elle soupira intérieurement, y’avait plus qu’à espérer qu’elle ne tombe pas sur un bourré ou un drogué. Elle marchait gracieusement et avec élégance. Elle attirait le regard de certains et elle en était fière. C’est vrai qu’une tache blanche parmi des blousons noirs, ça tape à l’œil. Regardant discrètement un peu partout, elle essayait de repérer des visages familiers en vain. Ne voulant pas boire tout de suite, elle se dirigea vers les patins où elle en prit une paire. Elle monta directement sur la patinoire sans la moindre hésitation. Elle était à l’aise sur la glace, il faut l’avouer. Dansant au rythme du son, elle était de son côté, toute seule. Est-ce qu’elle attendait que quelqu’un vienne l’aborder ? =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wild-spirit.keuf.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Une université sans Party, ce n'est pas une université »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Une université sans Party, ce n'est pas une université »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La révolte des étudiants de l’université d’État d’Haïti
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Les Clefs de l’Université de la Fondation Aristide pour La Démocratie (UNIFAD) s
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSIDE MY HEAD ™ :: FIRST STEP :: 
Archives
 :: 
Old Time
-