Partagez | 
 

 Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Mar 27 Jan - 0:52


    Les vieilles folles sont partout.
    Privéé Jude Parker <3



    Saemon traînait les pieds, comme à son habitude. Les larges fenêtres du couloir se faisaient frapper de toutes parts par la violente tempête de grelons, dehors. Le temps était de plus en plus moche, et de plus en plus froid. Le ciel était gris, et les nuages épais et menaçants semblaient être les bienvenus, chaque jour de la semaine. Mais cela n'importait peu le jeune ado, lui qui détestait le soleil, cette boule imposante qui rendait tout le monde heureux et souriant. Il grinça des dents en entendant l'interphone. '' Mr. Saemon Hallway est demandé au secrétariat, merci.''. La voix était menaçante et très impatiente. - C'est Hallaway! murmura Saemon à lui-même.

    Il y avait quelques minutes, on l'avait déjà convoqué et il avait tout fait pour retarder, même accrocher exprès les étudiants chargés afin de les aider à ramasser. Biensûr, tous le dévisageaient une seconde, la gentillesse étant rare chez lui, puis, se rappellant de l'appel de l'interphone, le chassait en grinçant les dents, ayant deviné son intention de gagner du temps. Jamais Saemon n'avait envie de faire des efforts pour les autres. Et puis, l'humain n'était pas venu au monde avec des bras sans aucune raison. Les gens pouvaient ramasser leurs cahiers tout seuls. Cette pensée fit dériver ses yeux vers ses propres bras, pendant mollement à coté de son bassin musclé. Il baissa les yeux vers le plancher, fixant ses pieds qui se levaient à peine. Ses souliers grisâtres étaient vraiment usés, à force de traîner lâchement les pieds. Il serra les poings en aperçevant une porte en bois avec une enseigne dorée, mais ce fut pire quand il aperçu une dame, la secrétaire, acotée sur le cadre de la porte, brois croisés et regard défiant. Saemon fronça les sourcils et fourra ses grosses mains dans ses poches afin de se retenir pour ne pas frapper quelque chose. Il détestait qu'On le fixe comme si une vulgaire secrétaire au derrière énorme et au nez décoré de pustules était mieux que lui. S'il aurait au moins eu la chance d'ouvrir la porte du secrétariat lui-même, c'est avec joie qu'il l'aurait violemment claqué. La secrétaire attendit en grognant qu'il passe le cadre de la porte, toujours de sa démarche traînante. La vieille femme grinça des dents et craqua.

    - Lève tes pieds quand tu marches, sale gamin!

    L'adolescent ne fut pas du tout choqué par ''sale gamin''. Il était habitué et ces paroles ne l'affectaient guère, voir pas du tout. Il sourit en triomphant. Il gagnait toujours ses paris et défis, car toutes les enseignantes finissaient par craquer pour quelque chose. Il se voyait plus comme un gars fort et intelligent qu'impoli et malsain. Son sourire s'évanouit rapidement quand l'énorme derrière de la secrétaire s'assit sur la chaise qui couina quelque peu sous le poids. Lui, Saemon, était confortablement affalé sur un sofa devant le bureau, style décontracté comme si rien ne se passait. La secrétaire le fixa d'un oeil mauvais et se calma en vitesse. Elle reposa ses gros yeux globuleux sur Saemon et le fixa à travers ses lunettes, emplie de rage.

    - Dis-moi, sale effronté, combien de fois as-tu été convoquée dans mon bureau? RÉPONDS! hurla-t-elle, se levant de sa chaise et tapa avec force le bureau de son gros poing.

    Saemon sourit, moqueur. Il haussa les épaules d'une façon si machinale que la secrétaire failli craquer de plus belle. Elle se rassit, ferma les yeux, sans les réouvrir, comme si elle pensait se réveiller d'Un mauvais cauchemar. Amusé,Saemon comprit qu'il lui faudrait longtemps avant de connaître la cruel réalité, et en douce, il se leva de sa chaise et le vieux plancher de bois ne broncha même pas. Il se dirigea vers la porte, malheureusement fermée. Il tourna avec extrêment prudence la poignée, puis se faufila par celle-ci qui était entreouverte. Une fois assez loin du secrétariat pour que ses pas ne résonnent pas, il se mit à courrir, regardant derrière lui, tandis que les murs vibraient au son de la voix de la secrétaire, fulminante.

    - SAEMON HALLWAY, REVENEZ-ICI TOUT DE SUITE OU JE VOUS COLLE MON POING À LA FACE!!! hurla-t-elle, sauvage.

    Saemon se dit alors que cette vieille folle n'avait toujours pas retenu son nom de famille exact. C'est que depuis la fin de semaine, Saemon n'avait jamais cessé ses petites visites chez la secrétaire. Il ne la connaissait que trop bien et adorait la faire craquer, voir ses pustules de son nez rougir comme ses horribles joues creusées par le temps. Il ricana doucement, puis, heurta quelque chose de son torse bien dur et se retourna imédiatemment. Ses yeux croisèrent ceux d'une jeune adolescente, visiblement troublée. Ils s'arrêtèrent longuement et se fixèrent aussi longuement. La jeune fille avait de longs cheveux bruns soyeux, et doucement ondulés. Ils étaient humides, tout comme sa peau parfaitement lisse. Visiblement, elle revenait de dehors. Visiblement troublés, Saemon ne bougea pas et n'entendit même pas les talons haut claquer avec violence. S'Il s'était tourné, il se serait esclaffé en voyant l'image d'une grosse secrétaire, tentant de courrir avec ses petits talons hauts, qui, visiblement, serraient ses gros pieds hideux. Mais il était absorbé par cette fille qui affichait un air étrange. Soudain, on lui prit violemment l'oreille, et d'instinct, Saemon s'empara fermement de la grosse main de la secrétaire, qui paru si fragile, et la serra avec colère.

    - Lâchez-moi, vieille bique! lâcha-t-il en serrant les dents, détestant sa façon stupide de traîner les gens vers son bureau. Ses longs ongles coupants lui avaient rentrés dans l'oreille, et il sentit du sang perler le long de son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Jude Parker
avatar



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 23


MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Mar 27 Jan - 23:11

    Une journée sans cours, voilà une chose bien agréable pour Jude. Elle s'était levée relativement tôt, malgré que la matinée fût tout à elle, la jeune femme avait été prise d'une fulgurante envie de sortir, de prendre l'air. Elle s'était donc levé, bien réveillé, alors que cela faisait pas mal de temps qu'elle était réduite à deux heures de sommeil par nuit : en effet son animal était un nocturne et Jude ne se transformait qu'aux alentours de minuit. Autrement dit même si la partie animale de Jude était en pleine forme, la partie humaine était exténuée. Mais il fallait qu'elle s'y habitue, elle espérait que lorsqu'elle réussirait à contrôler son animal, tout s'arrangerait alors elle s'entrainait dès qu'elle pouvait. Jude resta un bon quart d'heure sous la douche, histoire de se délasser au maximum et de bien commencer sa journée mais évidemment le moment de sortir arriva bien trop vite. Elle s'autorisa le luxe de sécher et de démêler à fond ses cheveux. Elle ressortit une bonne demi-heure plus tard de la salle de bain vêtue d'un jean d'un sweet noir et de ses converses bleus tant connues. L'envie de sortir qui l'avait prise à son réveil ressurgit aussi tôt qu'elle fit un pas dans la salle de bain, la demoiselle attrapa donc sa veste en cuir ainsi que son I-pod et sortit de sa chambre. Elle croisa pas mal de personne, elle disait évidemment bonjour à ceux qu'elle appréciait, discuta quelques temps avec ses proches amis qui lui demandaient où elle allait et, évidemment, ne put s'empêcher de lancer une remarque cinglante à une fille qu'elle détestait censé se transformer en poule : "Tient t'es toujours vivante toi ? Ne t'inquiètes pas je me charge de toi bientôt" puis elle lança à la cantonade dans le couloir "D'ailleurs vous serez tous invité au festin" elle se stoppa cinq minutes sous les rires de ses camarades puis se tourna de nouveau vers sa rivale avec une grimace "Quoique...j'ai peur qu'elle soit indigeste" Les éclats de rire repartirent de plus belle et la "poule" s'éloigna rouge de honte. Sacré Jude, elle était capable du pire comme du meilleure mais elle n'avait pas du tout sa langue dans sa poche. Il valait mieux s'en faire une amie qu'une ennemie ! La jeune femme dévala les escaliers et se retrouva dans le parc, le temps étaient plutôt gris mais la pluie ne tombait pas encore. Elle s'assit donc mit ses écouteurs et écouta la chanson "Hey Jude" des Beatles, elle affectionnait particulièrement cette chanson sûrement parce qu'elle comportait son nom...allez savoir ! Enfin bref elle resta ainsi quelques temps inspirant l'air frais quand elle se fit surprendre par des gouttes. Elle rangea immédiatement son I-Pod en râlant et retourna vers l'école. Elle rentrait à l'intérieur quand elle entendit des cris, des voix, une quelle connaissait, et qui appartenait à Dorotah l'une des secrétaires, quand à l'autre elle n'en connaissait pas le possesseur. La jeune femme voulait rentrer dans sa chambre pour se changer et pour cela il fallait obligatoirement qu'elle traverse la dispute à en juger par le lieu d'où les éclats de voix venaient. Jude se dirigea donc par là et heurta, sans faire exprès, un inconnu. La jeune femme le dévisagea de son air calme, impassible. Le jeune inconnu était brun plutôt bien fait et musclé à en juger par le torse qu'elle avait heurté. Jude n'eut le temps de rien dire car elle vit arriver vers eux la vieille secrétaire qui attrapa le jeune homme par l'oreille et ce dernier répliqua instinctivement. La jeune femme les dévisagea tout les deux, elle n'aurait sûrement rien fait si s'était une autre personne mais ce jeune homme la troublait, allez savoir pourquoi ! La voix de Jude parut bien calme parmi les braillements et elle déclara doucement à Dorotha.

    -Tu ne m'as toujours pas donné mes papiers Dorotha.

    Je sais mais vous voyez bien que je suis occupé pour le moment !

    -J'en ai besoin tout de suite.

    La vieille leva les yeux au ciel exaspérée, avant de rétorquer durement.

    C'est ça et pendant ce temps là, le sale gamin va s'enfuir.

    - Si il n'y a que ça je le surveille pendant ce temps là. déclara-t-elle avec un sourire mesquin.

    La vieille femme sembla être d'accord, elle lâcha l'oreille du jeune homme en grommelant et pointa un doigt osseux vers eux et déclara d'une voix lourde de sous-entendus :

    Je vous préviens si vous n'êtes pas là quand je reviens....ça va barder...pour vous deux !

    Jude lui sourit comme ci elle avait bien compris et qu'elle promettait d'être la petite fille modèle. La vieille s'éloigna vers son bureau et Jude attendit qu'elle rentre dans la pièce, avant de saisir la main du jeune homme et l'emmena sans rien dire, et sans permettre à l'inconnu de dire quoi que se soit, vers un couloir sombre et étroit. Ils avaient peu de temps car la jeune femme savait que les papiers qu'elle avait demandés se trouvaient sur le bureau. Ils parcoururent quelques instants le fameux couloir et Jude, à un moment, se stoppa et plaqua l'inconnu contre un mur et posa un doigt fin sur sa bouche. 3...2...1...

    PARKER & HALLWAY A MON BUREAU DE SUITE !

    Un sourire mesquin apparut sur le beau visage de Jude et c'est à ce moment précis, que les deux jeunes gens virent Dorotah passé à quelques mètres d'eux sans les voir. Jude resta ainsi quelques minutes : le doigt toujours posé sur la bouche du jeune homme et légèrement collé contre lui, elle finit par s'éloigner de l'inconnu et le regarda sans rien dire : elle avait retrouvé son apparence calme et indéchiffrable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Mar 27 Jan - 23:55


    Saemon grinça des dents lorsque le regard de la vieille Dorotha [ chouette nom xD Je veux dire pour elle =P ] était posé sur lui d'une façon qu'il n'appréciait guère. Si elle était quelques centimètres plus haute que lui, c'était uniquement à cause de ses petits talons aiguilles rouges, et de son espèce de géant chignon coiffé à la perfection. Mais la perfection du style, la parfaite secrétaire qui sait se ridiculiser. Il grogna, tel le puma qu'il était intérieurement. La bile lui montait à la gorge. Il respira à fond, et lâcha brusquement la veille peau de Dorotha. Sa prise était si serrée qu'elle laissa des marques rouges. Hésitante, la vieille dame lui resaisit le poignet et s'apprêta à le tirer, le serrant si fort qu'il aurait fini par exploser x)

    Saemon décida de se laisser docilement porter, rendu dans le bureau, une idée de génie lui viendrait. Ses manches étaient relevées, laissant voir ses avant-bras de fer. Il jeta un dernier regard indéchiffrable, mais légèrement positif vers la jeune fille qu'il venait de heurter. Ils étaient tous les deux sonnés et le jeune Adolescent n'osait pas vraiment la fusiller du regard comme à son habitude de fusiller les gens qui lui rentraient dedans. Puis, la jeune fille se mit à parler d'une voix douce, mais qui cachait une telle arrogance, ce qui fit stopper net la secrétaire. Ses talons aiguilles cessèrent de claquer avec rage sur le plancher. Si l'école se ruinaient pour le plancher, c'était à cause de Dorotha. Pas celle de Sae'. La grosse n'avait qu'à pas mettre ça -__- Il se retourna à son tour, tout comme la vieille dame. Mais lui souriait avec charme tandis que Dorotha fusillait la jeune ado du regard. Il y eu un léger silence, puis, encore une fois, cette vieille folle céda, repartant en fulminant silencieusement. Une fois la porte claqué, Saemon avait l'idée de partir quand on lui saisit le poignet. Il se laissa tirer, plutôt intrigué. Ils se plaquèrent contre un mur, tandis que l'interphone faisait vibrer les murs. Les étudiants qui passaient regardaient Saemon et l'adolescente, riant sous leur barbe. Saemon ne souriait plus vraiment. Il dégagea son poignet d'Une façon un peu trop violente. Tout en grommelant, il s'agenouilla contre une poubelle, toujours caché.

    Il resta pensif, longtemps. La poigne de cette ado était ferme et épousait avec merveille les contours de la main de Sae'. Il ne pouvait pas dire que ça lui était désagréable, car cette main était douce. Pourtant, il éprouvait un malaise palpable mélangé à une frustration. Pourquoi a-t-il fallu qu'il se fasse tirer comme un stupide gamin? Ce qui le rendait confus, c'est qu'il aurait facilement pu se dégager. Peut-être car le rire de la jeune fille résonait en lui... Maintenant, c'était les murs qui vibraient encore. Saemon se releva après la vieille femme passée. C'était un petit coin, là ou la rangée de casiers se terminait. Il y avait un léger espace entre le mur et le dernier casier, mais Saemon était trop collé à la jeune femme, il sentait son haleine chaude et ça lui donna le vertige.

    Une fois Dorotha éloignée, il ne se gêna pas et poussa presque la jeune fille, s'arrêtant pour reprendre un peu d'air. Il la toisa du regard, puis, alla s'accoter sur l'autre mur l'autre bord du couloir. S'ils devaient parler, Sae ne se sentirait pas obligée de la fixer dans les yeux. Il fixait, au contraire, les élèves déambuler, tandis qu'il abordait un air neutre et ses mains étaient dans ses poches. Il fixa la fille qui était l'autre bord carrément, le plus loin possible de lui. Il passa une main dans ses cheveux, gardant son air neutre.

    - J'imagine que j'suis pas le seul à la détester. marmonna-t-il, oubliant la distance entre elle et lui. Son ton était froid, mais pourtant, il affichait maintenant un air lointain de sympatie. Il replongea son regard dans celui de la jeune fille. Affalé contre le mur, maintenant bras croisés, il gardait son style décontracté.
Revenir en haut Aller en bas
Jude Parker
avatar



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 23


MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Mer 28 Jan - 0:26


    Quand l'inconnu l'a poussa, Jude arqua un sourcil mais ne rétorqua rien : elle aurait réagit de même. La jeune femme se demandait toujours pourquoi elle s'était mis en tête de l'aidé face à cette vieille sorcière, Jude avait toujours essayé de garder Dorotha dans ses bonnes grâces au cas où elle aurait besoin d'elle un jour, jusque là ça avait marcher...il suffisait de voir à quel vitesse la secrétaire avait accepté que Jude reste seul avec l'inconnu. Enfin bon, grâce au jeune homme elle ne pouvait plus compter sur Dorotha pour faire sauter une heure de colle où autre. Elle avait été idiote de se mêler de ça, enfin bon ça lui servirait de leçon. Manipulatrice ? Jude ? Pas vraiment disons qu'elle sait parfois se rendre agréable au personne dont elle aura besoin un jour, ce qui était vraiment différent de la vrai manipulation comme Jayden le faisait : lui il faisait ça pour le plaisir, Jude,elle, pour les interêts, chacun son truc. Quand le jeune homme la toisa, Jude soutint son regard avec une pointe de défiance. Puis il partit s'accoter contre le mur opposé, Jude le regarda sans rien dire, guettant le moindre de ses mouvements. L'inconnu semblait fixer les élèves qui passaient pour des raisons que Jude ignorait. Ils étaient tout les deux le plus loin possible l'un de l'autre, comme ci le moindre contact les gênaient tout les deux, enfin ça n'avait pas gênée la jeune fille de le prendre par le poignet...elle n'y avait même pas pensé pour tout dire. Jude continuait d'observer le jeune homme du coin de l'oeil avec un petit sourire en coin discret. Elle passa une main dans ses cheveux encore humide par la pluie, sa chevelure avait passé du brun-auburn, au brun presque noir, ce qui faisait encore plus ressortir sa peau pâle et ses yeux verts. "J'imagine que j'suis pas le seul à la détester." Jude ne s'attendait pas à ce qu'il lui parle et s'apprêtait à rentrer se changer dans sa chambre, la voix du jeune homme avait rompit le silence qui règnait depuis le début dans le couloir. Jude sourit et répondit sur le même ton.

    -Tout le monde la déteste ici

    Si seulement la pauvre Dorotha savait à quel point les élèves la haissait...elle serait sûrement morte d'une crise cardiaque...ce qui ne serait pas si mal en fin de compte ! En tout cas ceux qui ne haissaient pas cette secrétaire, la craignait...et Jude ne faisait vraiment pas parti de ceux là !


[hj: dsl de la longueur ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Mer 28 Jan - 0:45

    [ Pardonnée x) ]


    Saemon s'attardait beaucoup sur les élèves qui passaient, chargés de cahiers colorés. Il en voyait une, d'ailleurs, il la trouvait folle. Sur tous ses cahiers, il était écrit ''I love Jake''. Son chum, qui sait? Mais partout... Toute façon, comment oublier l'amour de sa vie? Saemon était si contrarié par ses sentiments, s'il devait commencer à aimer ça le tuerait. Il détestait tant l'amour qu'il en avait peur. Comment peut-on aimer un être au point de vouloir se tuer pour lui? Le jeune adolescent trouvait cela répugnant, indigne d'Un humain, et il avait honte. Mais à quoi bon se battre pour quelque chose de peine perdue?À quoi bon se battre contre tous les couples amoureux de la terre pour les ramener à la raison? Une fois qu'On a aimé, on est foutu, pris entre des griffes diaboliques. Saemon grimaça, étant carrément perdu dans ses pensées. Il sursauta même aux paroles de la jeune fille, ayant oublié 2 secondes qu'il lui avait adressé la parole. Il la toisa, de plus, 2 secondes de façon glaciale avant de se rappeller qu'il avait l'air idiot. Et puis quoi encore, il l'était vraiment après tout. Il soupira, se gratta distraitement l'avant-bras.

    - Aah. Et j'avais pas remarqué. dit-il, moqueur, sans aucun sourire sur la figure.

    Il se tourna vers la fenêtre, agacé, fixant dehors le mauvais temps, les ados qui se précipitaient à la porte sous un paraplui, et même... Un couple s'embrassant tendrement sous la pluie. Il grinça des dents, comme à son habitude, reposant son regard sur la jeune fille. Avait-elle vu qu'il grimaçait à la vue du couple? On devait le croire jaloux, bien sûr, car la jeune fille en question était magnfique, resplendissante et avait des courbes très... tentantes. Mais juste le fait de voir ses lèvres pulpeuses sur celles d'Un autre mec affreusement musclé lui retirait goût de la regarder en.. bavant, comme on dirait. S'il devait être jaloux, ce serait jaloux de l'armoire de glace devant elle. Leurs corps parfaits s'entrelaçaient merveilleusement, et il déglutis et pensant que leurs lèvres aussi semblaient être faites pour bien se baiser. C'était vraiment étrange, comme un couple pouvait être admirable. Tous deux semblaient si parfaits que Saemon baissa les yeux et se fixa lui; après tout, il n'était qu'un pauvre gars minable qui ne sait pas ce qu'est vraiment vivre et rire. Il avait les poings serrés, mais dans ses poches. Ses ongles lui rentraient sauvagement dans la paume mais ça lui était égal; de nouveau, il refixa la jeune ado à l'autre bout, puis, hésita longuement, sourcis gravement froncés. De sa démarche traînante, il revint se planter à côté de la fille mais fit attention pour ne pas se coincer à nouveau dans ce minable petit coin qui pue le moisis.

    - J'ai du temps à perdre. marmonna-t-il.

    Mais ses paroles eurent l'effet qu'il s'ennuyait et que marcher l'occupait. Il se détourna, agaçé. En fait, il pensait à... parler. Peut-être, ça l'aiderait un peu dans sa voie de guérison.
Revenir en haut Aller en bas
Jude Parker
avatar



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 23


MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Mer 28 Jan - 23:46


    L'amour ? Cela n'avait jamais été la première priorité de Jude contrairement à certaine personne de l'université. Certes, elle avait eu des copains à l'époque du lycée comme tout le monde mais voilà...rien de très sérieux, des histoires qui ne duraient pas plus de deux semaines. Pourquoi ? Personne ne le savait, Jude était elle si imbuvable derrière son visage d'ange ? Bah, Judy pouvait être aussi gentille que cruelle, ça dépendait de son humeur et de la personne. Elle trouvait pitoyable les jeunes filles qui se trimabalaient avec le nom de leur copain écrit sur tout leur cahiers...elles seront bien embêté quand leur belle histoire d'amour prendra fin. Il y avait aussi, les filles qui tombaient en dépression car leurs copains les avaient trompés...Jude ne pouvait jamais s'empêcher de sourire quand elle entendait ce genre d'histoire. Qui était le vrai coupable quand cet évènement se produisait ? L'homme qui n'avait pas su gérer ses pulsions ou la jeune femme qui n'avait pas su garder son homme ? La était toute la question. Cela n'était jamais arrivé à Jude pour le moment...enfaite dès qu'elle en avait marre, elle cassait...ça lui évitait de le tromper et de subir des reproches. Donc on peut facilement dire que jusqu'a maintenant Jude n'était jamais tombé amoureuse...Mais peut être un jour, qui sait, du haut de ses vingts petites années, Jude avait encore bien des découvertes à faire.

    Jude ne rétorqua rien quand le fameux "Hallway", comme elle avait entendu la secrétaire l'appelé, avait répondu avec moquerie. Pourtant elle était loin d'être la jeune fille qui se laissait faire, peut être un moment de lucidité : elle avait parfaitement deviné que le jeune homme ne possédait pas un caractère facile et Jude n'avait aucune envie de se faire un nouvel ennemie. La jeune femme était toujours apuyé contre le mur, ressemblait à une statue de marbre par sa peau pale. Judy regarda le jeune homme se rapprocher sans prendre la peine de bouger. "J'ai du temps à perdre. " Un sourire mesquin apparut sur le beau visage de Jude, elle ne l'avait pas pris dans le sens qu'il s'ennuyait et que marcher l'occuppait. Elle l'avait pris dans le sens où parlé avec elle était ce qui pourrait l'occuper. Jude arqua un sourcil et rétorqua.

    -Et c'est avec moi que tu veux perdre ce temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Jeu 29 Jan - 0:28



    Saemon fixait longuement Judy, puis le temps. Puis Judy, puis la fenêtre. Puis Judy, puis des copains qui partaient à rire en passant dans le couloir. Sans jamais vraiment être stable, il préférait sécher les cours, et ce petit coin de casiers était parfait pour se cacher. De plus, Dorotha pouvait bien revenir et il n'avait guère envie que ses malheurs tombent aux oreilles de son oncle, père adoptif qui a sa charge. Bien sûr, son oncle n'a jamais vraiment passé du temps avec Sae', et comme tout le monde, il se demanda comment mes parents ont-ils fini par le détester tant et par le mépriser pour chaques gestes. Était-ce la faute de l'enfant insupportable ou des parents négligeants? C'est ce qu'on aimait croire. Mais n'allez jamais croire que les parents du jeune homme étaient ''négligeants''. Au contraire, ils étaient deux jeunes tourtereaux ayant la joie de vivre, semant la joie partout derrière eux. Avoir un enfant était un décision importante, mais jamais ils n'avaient pensé qu'elle serait si ravageuse. Le plus terrible est qu'ils sont morts sans jamais trouver la paix intérieure, et Saemon faisait d'horribles cauchemars, où ses parents venaient le torturer en esprits démoniaques. C'eest vrai, qui sait. Saemon rirait si il découvrait qu'ils étaient paisiblement montés au ciel en oubliant toutes choses. C'est le fait que ses parents aient souvent craqués, le martelant de simples petits coups qui ne le dérangeaient pas du tout. Mais en mourrant, ses parents devaient avoir regretté d'avoir fait la vie dure à leur enfant et d'avoir eu tant de haine, pourtant, c'était bien le jeune adolescente qui avait fait la vie dur à ses parents. Grâce à lui, son père étant tout seul, sa mère morte, ils tombèrent dans une grave crise économique, car Saemon détruisait tous les meubles lorsqu'il était en furie. C'était... Mal. Et même, son père avait peur de lui et allait se réfugier au sous-sol en attendant que ça passe. Même, un jour, il avait appellé un spécialiste, croyant que son fils était hanté par un démon. Cette idée l'avait rendu heureux, car il tentait de se convaincre qu'il n'avait pas vraiment eu un fils pareil.

    Saemon soupira lentement, répendant son haleine chaude dans tout le petit coin. Il se gratta pensivement la tête et ébouriffant ses cheveux presque noirs. Puis, il gratifia la jeune fille d'un sourire moqueur.

    - On dirait bien. Je ne suis pas pour retourner en cours.

    Il rit quelques instants, un peu moins narquois qu'avant. Personne n'avait envie d'aller en cours. Mais son sourire disparu, aussi moqueur qu'il soit. Au contraire, il était perdu dans son lointain passé, et douloureux, qui, à l'époque, ne lui semblait pas douloureux. Biensûr, pour le pauvre immature qu'il était. Il fixa discrètement sa main, fixant une minuscule cicatrice sur sa main. Quand il était jeune, il avait été furax, si furax qu'il avait pris un couteau et avait déchiré des oreillers à grands coups de couteau. Malheureusement, sa main n'a pas manqué de se faire frapper en plein fouet par un couteau, tenu par une main dont la rage de la personne était dangereuse et aveugle. Cette personne, biensûr, c'était Saemon. En fixant la petite cicatrice rougeâtre, il repensait aux moments d'immaturité et de colères les plus embarassants de la vie, mais c'était plus triste à ses yeux. Son regard était instable, ses yeux flottaient dans la graisse de bines. Il se resaisit violemment, revoyant dans sa tête le couteau tranchant à la lame de sang, l'oreiller qu'il était en train de déchirer devenir rouge, tout comme sa main sanglante. Il ne voulait pas penser à ça et il réagit de façon trop brusque en revenant à la réalité. Il s'aggripa au mur, silencieux. Le fait qu'il pense à cela était dû à la présence de cette jeune adolescente, il ne voulait pas parler et ses pensées divaguaient. Il la fixa aussi froidement que comme s'il aurait été devant lui-même, qui serait plus un simple gamin immature, et qu'il le fixerait avec haine. Il aurait su exactement quoi dire à ce petit gars colérique. - Pense aux autres. Telle aurait été sa simple parole, qui voulait tout dire. De calmer ses nerfs, de penser aux dégâts et aux souffrances qu'il causait autours de lui. Mais à son âge, il n'avait pas pu se dire ça lui-même, et le temps de cesser ses actes, il était trop tard.

    Saemon se retourna vers Jude.

    - Je préfère aller en cours que de rester avec toi. lâcha-t-il, glacial.

    Puis, il se stoppa après 2 simples pas. Il entendait les talons aiguilles marteler avec colère et rage... Il en frissona même. Mais il était prêt à affronter.

    - En fait, dit-il à Jude, je crois plutôt que je préfère aller au bureau de Dorotha. Je suis fou, n'est-ce pas?

    Il gratifia ces paroles d'un sourire faussement innocent et se déplaca lentement vers le bureau. Mais il se retourna une nouvelle fois, se mordant la lèvre.

    - Tâche de ne pas te faire prendre.

    Lui-même ne savait pas s'Il disait ça car il ne voulait pas la revoir, ou s'il avait été simplement mature et sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Jude Parker
avatar



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 23


MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Dim 8 Fév - 21:41


    Jude n'avait encore jamais entendue parlé de Saemon, ce qui était plutôt étrange la connaissant. En effet, elle aimait savoir des choses dérangeantes sur certaines personnes, histoire d'avoir de quoi se défendre au cas où, c'était plutôt sage, non ? En bref, vu le personnage qu'était l'inconnu elle aurait réellement dût en entendre parlé. Elle avait beau cherché, elle ne trouvait pas. Ce n'est qu'après quelques secondes qu'elle se souvint d'une discussion avec un ami à elle, parlant d'un homme correspondant parfaitement aux critères du jeune homme à côté de Jude. Elle essayait de se remémorer tant bien que mal ce qu'Adam lui avait confié et elle finit par trouver le souvenir en question.
    Flash Back
    Adam & Jude étaient installés sur la pelouse du parc, s'était le troisième jour de cours et le jeune homme avait été étonné par un gars de sa classe, un certain...Saemon Hallaway.

    -Nan mais je te jures Jude, ce gars il fait peur.
    -Je suis sûr que t'exagères.
    -Il dégage un truc je te dis.
    -J'aimerais bien voir ça, il m'a l'air...intéressant.

    Adam avait alors posé un regard étonné sur Jude, comme ci cette dernière était totalement folle et masochiste. Mais la jeune femme n'était pas dépourvu de sagesse, disons qu'elle était juste curieuse de découvrir une nouvelle facette de la nature humaine.

    -Ca se voit que tu ne l'as jamais rencontrés, je suis sûr que tu flipperais complètement.
    -C'est ça...
    Fin du flash back
    Comme quoi, Adam avait encore eu tort, Jude n'était pas effrayé mais c'est vrai que de là à dire qu'elle était rassuré il y avait de la marge. La voix de Saemon avait rompu le silence et qu'il ne veuille pas retourner en cours était tout à fait compréhensible vu que Judy était dans le même cas, elle avait cours d'histoire ce qu'elle n'appréciait pas réellement et puis pour une fois qu'elle avait une véritable excuse pour sécher...pourquoi s'en privé ! La jeune femme observait toujours Saemon du coin de l'oeil, si c'était vraiment le fameux Saemon bien entendu. Il se retourna vers elle avant de changer radicalement d'humeur et de décision. C'était flagrant et totalement déstabilisant pour Jude, qui essayait de suivre du mieux qu'elle pouvait. Le jeune homme était donc extrêmement lunatique et Jude ne pouvait cacher qu'il l'intriguait réellement. Il lui déclara qu'il préférait aller dans le bureau de Dorotha et prétexta qu'il était fou, la jeune femme arqua un sourcil mais ne dévoila pas le fond de sa pensée "Tu n'es pas fou, juste paumé." Car c'était réellement ce qu'elle pensait, il fallait vraiment être perdu pour développer un caractère tel que celui de Saemon. D'ailleurs, ça aurait été n'importe qui d'autre à la place du jeune homme qu'elle l'aurait laissé partir sans aucun soucis, sans aucun remord. Il commença à partir mais la jeune femme avança d'un pas, avant de lui attraper doucement le bras, elle posa son beau regard vert sur lui et le pria d'une voix déterminée.

    -Reste avec moi...s'il te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Mar 10 Fév - 0:17



    Saemon écoutait distraitement ses pas lourds qui frottaient le carrelage si propre qu'il était luisant. Cet établissement pour apprendre à contrôler leur transformation était pas mal parfait. Juste un personnel très ridicule et des chignons sévères. Sinon, chaques casiers avaient leur propre coin dans l'école, des toilettes toujours propres et sentant le détergeant étaient dissimulées à tous les recoins, un étrange parfum de printemps flottait dans l'air même si c'était l'hiver. Febreze? xD Les murs étaient peints de couleurs très belles et vives qui auraient pu remonter le moral à un élève normal. Personne n'aime aller à l'école, mais dans un endroit coloré aux larges fenêtres laissant passer du grand air frais, des repas de dieux dans une cafétéria où flotte des odeurs de chocolat, des casiers si grands qu'on peut rentrer dedans, des classes très organisées et de longues poses entre les cours... Sans oublier les diverses activités de plein air offertes, très populaires par les jeunes. Si Saemon n'avait pas été comme il l'est, il aurait trouvé cet endroit bien, et il se serait même habitué aux éternels chignons serrés et aux talons aiguilles martelant le plancher lisse. Serrant nerveusement les poings, il ne voulait pas y retourner, même si l'endroit était parfaitement luxueux, des chaises en cuir, tableaux de peintres célèbres, bureaux de pins, le luxe ça ne le connaissait pas.

    Il se stoppa net; à nouveau ce même contact, cette voix féminine... Il se stoppa, n'ayant curieusement pas le goût de dégager son bras musclé de l'emprise frêle de cette jeune fille... Certaines fois où il était en rogne, il aurait voulu planter ses puissants crocs de Puma dans la chair tendre de quelqu'un, mais il savait que les conséquences seraient graves et qu'on n'utilise pas ce pouvoir en mal. Il ravala sa salive, sa gorge était sèche. Il se tourna lentement vers Jude. Il ne sourcilla même pas, ses lèvres restant de marbre; pas de sourire, pas de colère fulminante. Juste le calme.

    - Et pourquoi je ferais ça? dit-il.

    Saemon n'avait aucune arrogance dans sa voix. C'était même doux, comparé à son ton habituel. Il n'avait visiblement aucunes intentions brusques en disant cela. Non pas pour pouvoir partir ensuite, mais ce comportement soudain avait éveillé sa curiostié. Il la fixa longuement, nettement plus grand qu'elle. Il respirait doucement et se sentait en grand contrôle. Pourtant, ça ne durerait pas. Il se sentait fragile comme les ailes d'un papillon, la moindre erreur commencerait sa folie qui le pousserait à être loin d'elle.. Il était absorbée. Puis, une sirène de polices retentit au loin, et il se réveilla d'un sommeil étrange. Il cligna des yeux, il ne voyait plus Jude comme avant; son corps avait refusé la transformation, et il se trouvait à nouveau froid et dur. Ses yeux lançaient des éclairs, mais il était toujours neutre. Il croisa ses bras sur sa poitrine de fer. Il la toisait d'un air hautain.

    - Pourquoi tu t'accroches à moi? lâcha-t-il, les dents serrées.

    [ Je veux pas qu'il change du jour au lendemain xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Jude Parker
avatar



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 23


MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Jeu 12 Fév - 17:38


    C'est vrai que l'université était loin d'être déplaisante enfin en tout cas il faisait tout pour paraître plaisant et ils y arrivaient. Les chambres étaient agréables, on y trouvait deux lits, une peinture que l'on aurait dit presque neuve et une salle de bain pour les deux colocataires. La décoration était au loisir des élèves mais dans l'ensemble Transfomer's School était vraiment un endroit accueillant. Lorsqu'elle avait eu cette lettre, elle avait eu des doutes croyant que cette université pour personne différentes, ou plutôt "extraordinaire", allait être plutôt une sorte de laboratoire pour étudier ces êtres hors du commun ou bien alors une prison pour protéger la population de ces gens dangeureux. Mais Jude n'avait pas regretté de s'être inscrit ici même si pour cela elle avait dût mentir à ses parents. Jude durant son enfance n'avait jamais manqué de rien : un père gagnant relativement bien sa vie, une mère au foyer prête à faire les quatres volontés de sa fille. Ils avaient tout les trois vécus dans une belle maison et possédaient un grand jardin. Alors en venant ici, Jude n'avait pas été dépaysé mais le jour où elle se rendrait compte que la vie n'est pas si facile que cela, et bien ce jour-là, elle tomberait de haut, de très haut. Enfin pour le moment elle n'avait aucun souci à se faire et pour elle tout allait bien.

    Qu'est ce qui lui avait pris de retenir Saemon ? Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes de retenir les gens, il fallait vraiment que le jeune homme l'intrigue pour qu'elle est fait ce geste. Et c'était le cas, Seamon l'intriguait grandement, cette façon de changer d'avis et d'attitudes en quelques secondes, son visage froid fermé, ses prunelles vides comme mortes. La voix du jeune homme était dénué de toutes intonations cruelles ou même joyeuse, calme correspondait bien. C'est vrai, pourquoi fairait-il ça ? Il ne connaissait pas Jude, Jude ne le connaissait pas...Jude tu deviens ridicule... La jeune femme ne répliqua rien, elle n'enleva pas sa main du bras du jeune homme, elle se contentait de le dévisager de ses beaux yeux verts. Quelques secondes après, il lui demanda pourquoi elle s'accrochait à lui. Bonne question, comment y répondre ? Lui dire tout simplement qu'il l'intriguait ? Non, la jeune femme enleva sa man frêle u bras puissant du jeune homme, passa une main dans ses cheveux tout en continuant de regarder Saemon, la voix de Jude semblait bien faible par rapport à celle du jeune homme. La tonalité de Jude n'était ni mesquine, ni particulièrement joyeuse mais plutôt interrogatrice.


    -Et pourquoi tu t'enfuis ainsi ?


[C'est tout à fait compréhensible ^^, désolé c'est pas super mais j'ai perdu tout mon premier post alors j'ai pas eu le courage de refaire le même.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   Dim 22 Fév - 20:04

    [ T'inquiète, je comprends xD :^^p: ]

    Saemon plongea le même regard sombre, son regard bleu tranchant [avant il était casi noir, mais je préfère bleu en fait xD] dans celui de la jeune femme. Pourquoi il s'enfuyait... Était-ce vraiment une question à poser? Ou plutôt, une question dont on a envie de répondre.... En fait, il y avait trop de raisons, et toutes étaient personelles, voire ridicules, et elles dévoileraient un côté trop personel de Saemon, son côté raisonnable qui se cache dans les profondeurs... Il se contenta de la fixer, elle n'aurait pas dû poser la question et le laisser partir. Il retira brusquement sa main et fit mine de se gratter le nez. Il fourra finalement ses mains dans ses larges poches de ses jeans délavés, puis, croisa les bras sur sa dure poitrine. Il cherchait, cherchait, puis cherchait encore une réponse. Le jeune homme déglutis discrètement, son regard devenant troublé.

    - Je suis sûr que tu sais pourquoi. trancha-t-il.

    En fait, il savait qu'elle ne pouvait pas vraiment savoir, il y avait tant de possibilités qu'un gars comme lui veuille partir loin de cette fille... Puis, s'ajoutent les possibilités personelles, comme que Jude ai eu un passé difficile et qu'elle croit que personne ne veut d'elle. Bref, c'était un truc classique; ne pas dire la vérité en faisant à croire qu'on sait quelque chose, qui est faux. Mentir? On s'en fou. Saemon s'en fou. Il voulait ronger ses ongles, alors, il le fit. Il s'accota à nouveau sur un vieux casiers qui grinça. Le concierge ne venait donc jamais huiler ses vieilles choses? Il plongea son regard au loin, vraiment pensif. En fait, il avait beau penser mais aucune raison claire, ou véridique, ne lui disait de s'en aller. Seul son côté bien, enfoui au fond de lui, lui murmurait que sécher les cours c'était pas bien. Il fit taire la raison au fond de lui, toujours crispé par ce soudain questionnement. Il voulait partir, tant partir, et il y avait en fait tellement de raisons qu'aucune ne venait. Oui, c'est cela. Saemon ne comptait toujours pas rester. Ce ne sont que les fous qui ne changent pas d'idée. Et lui en était un. Il fourra ses mains dans ses poches, mais cette fois, ses poches arrières. Il retrouva son expression neutre, laissant tomber tout ça. Il soupira de s'être dégagé du pourquoi, et en plus, il n'avait aucune raison de vouloir trouver une raison. Lui, il fait tout comme il veut, pas besoin d'Une raison.

    - Je me rappelle que tu avais un oral aujourd'hui. murmura Saemon.

    Ils devaient être ensemble dans un cours et c'est pour ça que le jeune homme se rappellait vaguement d'elle. Cette seule parole venait de démontrer qu'il s'intéréssait ne serait-ce qu'un peu à elle. Il se mordit avec force la lèvre et elle se mit à saigner. Il la fixa d'un regard méprisant, comme si c'était la faute de Jude s'il avait dit ça. Pouvait-il vraiment partir juste comme ça? Pourquoi hésitait-il? Il faisait toujours ça, et sans regrets. Il tourna les talons, dérapa quelque peu sur le plancher mouillé, repris son équilibre et se ficha de quoi il avait eu l'air. Ses pas étaient lents, comme s'il attendait qu'on le rattrape, son attitude le choqua.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les vieilles folles sont partout. { PRIVÉ }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Daxia] Les Grands Êtres sont partout...
» C'est dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleurs soupes...
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSIDE MY HEAD ™ :: FIRST STEP :: 
Archives
 :: 
Old Time
-