Partagez | 
 

 Bobo ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abby Reynolds
avatar



Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2008
Age : 24

Emploi : Demoiselle.
Animal : Frison x)


MessageSujet: Bobo ?   Jeu 13 Nov - 21:35

RESERVE A AXEL GRAY

<3'


OH MY GOD !!! Du sang...



En tant que jeune fille responsable et sage et calme... Qui a dit ça ? Euh nan pas vraiment donc bref, je dois dire que je me trouvais dans ce que l'on pourrait appeler, une situation de non-urgence urgente pour le genre de fille que je suis. J'étais tranquillement en train de trier des feuilles, oui des feuilles BLANCHES en plus !, bon ne divaguons pas (c'est dingue comment l'inspiration me gagne d'un coup xD), je m'étais coupée ! Bon je sais je sais, oh mon dieu oh mon dieu on s'en fiche c'est que du sang. Bah ouai mais quand y'a plus UN seul pansement de ce trou qui est une chambre et que le sang, il coule ,il coule, bah on est de de beaux draps = La situation de non-urgence urgente. Maintenant je suis en train de vagabonder dans les couloirs, tenant mon doigts, qui est toujours raccordé à ma main ^^, mais qui saigne. Pauvre chou... Mais où est l’infirmerie ?! J'y suis quand même aller plusieurs fois tout de même.

-Mais qu'elle mémoire... Mais qu'elle mémoire !


Au tournant d'un couloir, une surprise m'attendait, un casier ouvert que je manquais de me prendre de pleine face mais que je réussis à éviter à la dernière seconde.

-Abby Reynolds ! Va falloir ta calmer et faire un peu attention...

Bon là, dans ma tête, je me suis dis, pourvu que personne n'arrive à lire dans les pensées ou entende ce que je dis parce que sinon, j'vais vraiment passer pour une folle. Est-ce que je mettais du sang partout ? Non , je ne crois pas, attendez je me retourne, et nan j'en met même pas ! Tout était dans ma main en fait. Vu comment ça avait coulé, on pouvait croire que c'était plus le doigt en sang mais la main que j'avais en sang ! Je finis tout de même par sourire, me moquant de moi même. J’essayais de ne pas ceder à la panique, surtout que je n’avais pas à paniquer. Heureusement que la vue du sang ne me fait pas tomber dans les pommes. Ah non, ok je me tais et je regarderais plus ma main c’est promis. Au tournant d’un autre couloirs, je me cognais dans quelque chose qui ressemblais plus à quelqu’un…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bobo ?   Ven 14 Nov - 0:10

Tilalilalu ..


    Il montait deux à deux les marches des escaliers, une odeur de melon sucrée dans le cou, sa veste rayée violet calée sur son épaule, à la manière d'une grande star - qu'il n'était pas - laissant découvrir son T-shirt gris avec le dessin d'un gros muffin noir en plein millieu. En bref, il ne faisait rien, il savait pas trop où il allait, pourtant il y allait vite. En même temps, il était pas du genre à monter chaque marche patiemment, surtout qu'il n'y avait que deux ou trois personnes çà et là, pas de gros blocus en vu, ce qu'il n'avait d'ailleurs, incroyable chose, jamais vu ici. Ses pas le menèrent dans un étage parsemé de portes. Cela faisait quelques temps qu'il s'était éclipsé, voir sa mère en Russie Angleterre. Sa situation s'était arrangée depuis, mais tout de même, c'était vraiment pas du luxe, elle devait se restreindre sur tout. Mais, bonne nouvelle, elle avait rencontré un homme sympa, même s'il était pas très brillant non plus niveau carrière et réussite, pour Axel il voyait quand même un moyen d'avoir quelque chose de mieux pour elle. Eh oui, c'était quand même un fils gentil, il était pas du genre à se dire, dix-sept ans, la liberté, enfin hors de portée de mes lourds parents. De toute façon ça aurait pas convenu à son état d'esprit.
    Songeant à ce qu'il allait faire, maintenant rentré, il tourna dans un couloir à la même allure. Il ne vit rien que le sommet d'une tête aux cheveux sombres. Bouum. Bon d'accord, c'était pas vraiment ce bruit là qu'on entendit, juste les converses noires de Axel qui firent un des couinements byzares habituels. Pour bien expliquer la situation, Abby eut un recul qui la fit trébucher, et elle attrapa d'une main un bras d'Axel. Glissant dans sa chute, il tomba sur les genoux se retenant avec la main de son bras libre pour pas tomber carrément. Il se releva rapidement, quoique étrangement instable au sol, il eut un petit 'oh' de surprise alors qu'il allait avant-tout s'excuser. Alors qu'il se disait à la minute même où ils tombaient qu'on allait lui dire de regarder devant lui, tout ça s'effaça, de toute façon elle n'aurait pas le droit de lui reprocher ça.

    « Abby ! »

    Magnifique. Il se souvenait de son nom ! Hum.. L'éclat rouge de sa main le fit pâlir étrangement. Enfin surtout quand il comprit que c'était bien plein de sang qu'elle avait sur la main.

    « Oh ! C'est.. c'est moi qui t'es fait ça ?! »

    Axel, accroupit, faisait des gestes inquiets vers sa main, s'en oser sans approcher. Monsieur aurait-il peur du sang ? En tout cas, des deux il était le plus livide. Prenant soudain résolution de l'aider à se lever, il la prit dans ses bras, un peu comme dans les films vous savez, quand ils viennent d'acheter une belle maison, il la porte jusqu'à la porte, et pis c'est la fin du film. Donc par dessous les genoux d'un bras, et derrière les épaules de l'autre. C'est pas que, mais Axel était près à l'emmener à l'hopital par hélico, héhé... L'infirmerie, oulala, c'était où ?!

    « Bon.. Je.. Approche pas ta main de moi ou.. ou on est mort tous les deux. »

    Il fit une petite moue boudeuse, et se dirigea vite fait vers.. une indication. Abby était pas lourde, mais bon, c'était les supers retrouvailles. Axel vacillait de temps à autre, et il respirait vachement vite. A l'aide, ils allaient tous mourrir ! Bon j'me tais.


Dernière édition par Axel Gray le Ven 14 Nov - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abby Reynolds
avatar



Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2008
Age : 24

Emploi : Demoiselle.
Animal : Frison x)


MessageSujet: Re: Bobo ?   Ven 14 Nov - 0:30

Que d'aventure !


Oulà, même pas le temps de comprendre quoi que ce soit mais me voilà tomber sur le sol, manquant de me mettre ma main pleine de sang sur le T-shirt blanc que je portais. J'allais dire à la personne de faire attention où elle posait ses papattes, quand une voie familière me fis sursauter et relever les yeux. Axel ! Un grand sourire apparut sur mes lèvres, un sourire que je n'avais pas eu depuis longtemps, bien longtemps, trop longtemps ? Une grande envie de lui sauter au coup pointa le bout de son nez, mais aussi une envie de lui crier dessus et de lui demander où il était passer. Mais je n'arrivais pas à parler, tellement contente de le revoir. Je me sentis hisser dans les airs et rapidement fourgué dans ses bras. Ma main valide et sans sang passa dans ses cheveux et lui tapotait la joue.

-AHHHHHHHH CHOUUUUUUUU' MAIS OU T'ETAIS !?
-TU M'AS TELLEMENT MANQUE !


La seule chose qui m'empêchait de lui faire un bon gros câlin était le fait que j'avais une main en sang. Baissant les yeux, étrangement, Axel était une des personnes qui arrivait bien à me mettre à l'aise. Un petit sourire aux lèvres, je soufflais.

-Mais nan, c'est pas toi, j'me suis coupé avec une feuille...
-J'voulais me suicider parce que tu m'avais abandonné !


Bien sûr je rigolais, mais j'arrivais à paraître tout à sérieuse quand je voulais. Je ne savais pas trop où j'étais, trop occupé à essayer de me débrouiller pour que le sang arrête de couler de ce satané doigt. D'un autre coté, je n'arrivais pas trop à me concentrer à cette tâche, tellement le fait de revoir Axel m'avait étonnée. Je me sentais bizarrement un peu faible.

-Satané doigt...

Je fixais mon doigt d'un air méchant comme si mon regard arriverait à convaincre mon sang d'arrêter de couler comme ça. Puis une porte que j'avais déjà vue une fois apparut dans mon champs de vision. Je me demandais si ça allait l'infirmier mignon de l'autre fois, même si au fond je m'en fichais. J'voulais juste qu'il me mette un pansement et que je puisse profiter d'Axel. C'était vrai que cela faisait un petit moment que je ne l'avais pas vu et j'avais cru qu'il avait déserter les lieux, ça m'avait un peu déprimé, même si je ne l'avais jamais fait paraître. Mais le fait de le revoir me donner une de ces joie de vivre !
Une fois arrivés devant la porte de l'infirmerie, je frappais avec ma main pleine de sang histoire de bien salir. J'eus un petit rire sadique et comme de par hasard, ce fut l'infirmier qui ouvrait la porte, il avait mis plus de temps que la dernière fois le coquin. Je suis sûr que des tas de filles doivent venir à l'infirmerie rien que pour lui mais moi je ne l'aimais pas car quand j'avais emmené la prof' malade il avait mis au moins trois heures à ouvrir cette porte. Je lui tendais mon doigt comme si c'était un trophée de guerre avec un grand sourire sonnant faux. Je n'aimais pas l'ambiance d'une infirmerie, encore moins celle d'un hôpital... Je descendais des bras d'Axel pour aller m'asseoir sur le lit, en attendant l'infirmier qui cherchait un pansement approprié. Pendant qu'il me le mettait bien, je regardais Axel du coin de l’œil avec un petit sourire en coin bien à moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bobo ?   Ven 14 Nov - 22:47




    Donc, l'effet de surprise était valable pour elle aussi. C'est vrai que ça faisait pas mal de temps hein, et elle était la seule personne qu'il connaissait assez, et qui pouvait réellement lui manquer. Comme pendant qu'il s'apprêtait à l'ammener peu importe où pour qu'on lui enlève ce sang angoissant, elle se mit à parler étrangement fort, faisant se retourner des têtes vers eux. Axel eut un sourire, et un bref éclat de rire devant son expansivité. Il haussa les sourcils et lui fit un clin d'oeil.

    « Je sais que tu peux pas te passer de moi, mais y'a d'autres gens qui ont besoin de ma magnificence et de ma présence bénéfique, tu sais. »

    Il hocha la tête d'un faux air convaincu, puis l'écouta reprendre plus bas. Ce qu'elle lui dit le fit faire une espèce d'écart, et son épaule s'appuya contre un mur. Avec cette tête si facile à l'expression, il était effectivement dur de séparer mensonge et vérité de la bouche de la .. noirette ? Bah, y'avait pas de nom pour celle-là faut bien croire héhé. Axel fit une grimace, rapidement suivit d'une tête de chien battu.

    « Si c'est vrai je t'achève sur place Byby. Parce que y'aurait vraiment pas de quoi se faire saigner, et si tu l'as fait volontairement même pour rien, je serais capable de te jeter par la fenêtre. Mais je suis libre de croire que tu as aussi bien pû te faire ça accidentellement.. Dis moi tout, sinon méchant Axel te jette du premier ! »

    La figure de biais, il lui tira la langue, une habitude peut-être très enfantine et énervante pour certain, mais qu'il faisait souvent enfait. Du moins qu'il pourrait faire souvent avec des gens comme Abby. N'empêche, avec ce caractère prompt à être joyeuse rapidement, et insouciante, Axel ne pensait pas tellement après réfléxion qu'elle ai pu volontairement se couper, bah.. Il lui fit un p'tit bizou sur le front, un peu pour s'excuser d'être parti sans lui avoir dit, et parce qu'il avait envie aussi, quand il s'arrêta devant une porte, devinant nul ne sait pourquoi, que c'était l'infirmerie. Et non, personne jamais, ne saurais comment il eut deviné, mystèère. Voyant le sang de celle-ci sur la porte quand elle y frappa, imperceptiblement sa tête se tourna vers ailleurs. En plus l'infirmerie c'était pas un endroit où il aimait aller, les infirmeries, les hopitaux, les laboratoires, en plus avec une odeur de médicament en fond, tout ça le rendait mal à l'aise. Pourtant qui sait le nombre de fois où il avait dû s'y rendre. Le gars qui leur ouvrit, personellement il ne lui trouvait vraiment rien de spécial, à se demander pourquoi. Il laissa descendre Abby de ses bras, et s'adossa au mur à l'intérieur, attendant qu'on la pansemente, je vous assure que ce mot existe mh.. Il lui enleva également le sang qui avait coulé dans sa main, puis la relâcha en la regardant byzarement un court instant. Peut-être qu'il croyait qu'elle l'avait fait volontairement, peut-être avait-on déjà fait ça pour lui un jour, qui sait.
    Se décollant du mur, il fit un vague sourire poli, à l'infirmier qui souriait pour rien, puis prit la main libre de Abby, mettant son autre main dans sa poche, et sortit pour s'arrêter une fois la porte refermée. Il soupira, lâcha la main d'Abby à qui il sourit avec sa tête de gamin qui cette fois, était un sourire franc, puis se laissa glisser le long du mur pour se retrouver assit contre le mur. Levant la tête vers elle, il tapota le sol à côté de lui, lui proposant de s'asseoir avec lui, ce qui serait plus pratique pour lui parler, puisqu'il n'était pas question d'aller faire autre chose maintenant qu'il l'avait rencontré.

    « Alors, raconte moi un peu ce que t'as fait pendant que j'étais pas là ? Avoue que tu m'as trompée, que tu veux plus être mon ami parce que t'en a trouvé un mieux. »

    L'air profondément troublé, il avait croisé les bras contre son ventre. C'était marrant, c'est vrai qu'il ne se connaissait pas de longue date, ni qu'ils avaient jamais eu un quelconque lien extérieur à cet endroit, mais peut-être leurs points communs et leur facilité à parler les avait rapproché, en tout cas, il ne la voyait plus autrement que comme une amie, et il n'éprouvait pas, du moins pour l'instant, de gêne ou d'obligation de ce genre de chose qu'on fait ou qu'on dit par politesse, ou par respect, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Abby Reynolds
avatar



Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2008
Age : 24

Emploi : Demoiselle.
Animal : Frison x)


MessageSujet: Re: Bobo ?   Sam 15 Nov - 0:20

Je me taisais, ne disant rien et ne répondant pas à Axel. Peut-être pour le faire patienter ? Oui, je n’en sais rien au fond. J’étais quand même un peu vexé qu’il met abandonné comme ça. J’arrêtais alors de regarder le jeune homme, mon regard étant attiré par une sensation d’être observé. Hochant un sourcil, je regardais d’un air bizarre l’infirmier. Et une fois qu’il eu finit de me soigner, je lui enlevais ma main des mains (xD) et lui lançais un regard méchant.

-Crois pas que je viens là pour toi, t’as fumé…

Je ne savais pas vraiment pourquoi mais cet homme me cassait les pieds. Puis Axel me pris par la main et l’on sortait d’ici. L’infirmier n’avait pas bougé, tant pis. Je ne savais pour quel raison mais je ne le supportais pas… M’enfin bref on s’en fiche. Je restais silencieuse, le regardant s’asseoir. Je suis peut-être du genre compliqué et la plupart du temps, je sais ce que je veux. Mais là, je ne savais pas si je devais être gentille ou le bouder. Il me fit signe de s’asseoir à coté de lui, sans rien dire, je me laissais glisser le long du mur, ramenant mes jambes contre moi, les entourant de mes bras. Je regardais les gens passer, ne disant rien. Un couple passa, je les fixais, les regardais passer, les détaillais en quelques minutes à peine. Ils avaient l’air timides, distants et ils avaient surtout l’air de ne pas beaucoup se connaitrent. Oui, peut-être que l’on ne se connaissait pas beaucoup tous les deux mais nous étions tout de même plus proches que ces deux jeunes gens. Je lançais un petit regard en biais vers Axel. Il me demanda si je l’avais trompé, cela me fit sourire. Reportant mon attention sur un point invisible en face de moi, je réfléchissais à une réponse correcte.

-Hé hé, eh bien, cela va te décevoir, mais nan, je ne t’ai pas trompé. J’suis resté seule et encore seule, à me morfondre à cause DE TOI !

Je lui lançais un regard noir, avant de plonger ma tête entre mes bras. Ne voulant plus rien dire. Je ne pleurais pas, je vous rassure, et je n’en ai aucune envie. Mais j’avais été tellement triste qu’il est disparue ainsi sans rien me dire, sans me donner de nouvelles. J’étais restée seule, je n’avais pas croiser beaucoup de monde et cela n’avait jamais abouti à une relation, même pas à de l’amitié. Axel était la seule personne à qui je tenais sur la terre entière, ça fait quand même beaucoup de possibilité de gens à qui je pourrais tenir mais nan, il n’y avait que lui… Seulement lui, et il avait disparue et je m’étais retrouvée seule encore une fois.

-Je pensais qu’on était quand même assez amis pour que tu me préviennes si tu décidais de partir, ou bien que tu me donnes de tes nouvelles.

Je ne relevais pas la tête, j’attendais une réaction de sa part. L’infirmier sortit de l’infirmerie (logique…) et il dévisagea les deux jeunes gens, se demandant bien ce qu’ils faisaient encore ici. Il faisait presque nuit dehors. L’infirmier demanda si j’allais bien, et je lui dis d’aller voir ailleurs si j’y étais. Il sembla s’indigner et me traitait de vilaine et vulgaire jeune fille puis il partit enfin, bougonnant tout seul le long des couloirs. Il me traitait de jeune fille vulgaire et vilaine mais il n'était pas plus vieux que moi et cela n’allait pas m’aider à l’apprécier plus. J’irais le moins possible à l’infirmerie, ça c’est sur. Je restais la tête cachée dans mes bras, assise contre le mur et les jambes pliées contre moi. Je ne voulais pas parler, je voulais qu’il me donne une bonne raison de lui pardonner, même si je comptais le pardonner quand même, c’était même déjà fait. Mais je voulais tout de même qu’il se justifie, qu’il se fasse pardonner. Une fenêtre s’ouvrit toute seule, signe qu’il y avait du vent dehors. Il n’y avait plus personne qui passait, on était tous les deux. Je relevais un peu la tête regardant du coin de l’œil le jeune homme à qui je tenais tellement alors que je ne le connaissais pourtant pas beaucoup. Peut-être comme ce couple qui était passer ? Ils s’aiment mais ne se connaissent pas, mais ils s’en fiche, ils s’aiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bobo ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bobo ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SUJET TERMINE - Bobo ma tête T_T! [Brooke]
» bobo oreille
» Docteur Rosalvo Bobo: '' JE ME SOUVIENS''
» Ce que je disais de Rosalvo Bobo
» [BOBO]Vive la solidarité avec Zazie et compagnie...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSIDE MY HEAD ™ :: FIRST STEP :: 
Archives
 :: 
Old Time
-